Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sur le nuage de lexou

  • Le style chinois dans sa maison : les meubles

    Meubles chinois

    Une étagère, une commode, un coffre ou un buffet, comme vous voulez, pourvu que le meuble soit chinois.

    Modèle présenté
    Meuble chinois 8 portes Domia
    © 3 Suisses.
    Longueur 83 cm,
    Hauteur 95 cm,
    Profondeur 33 cm,
    Existe en Antique et Bleu,
    Prix : 249 euros.

    La table basse chinoise et ses coussins

    ‘Tea time’ dans une ambiance plus que zen.
    La table basse chinoise est un élément très important car c’est sur elle qu’est servi le thé. Pour une ambiance encore plus chinoise, mettez autour d’elle des coussins au tissu chinois

  • Le style chinois dans sa maison

    Avec ses nombreux savoirs-faire, le style chinois, rapporté par Marco polo revient dans la déco occidentale. Kitch, épuré et hybride, il est facile à réaliser chez soi…

    chinois.JPGIl vous faut…

    De la peinture rouge,
    Du mobilier chinois,
    Des objets chinois. et peut-être quelques cours de chinois ...

    Comment procéder ?

    Des murs rouges Chine
    Le rouge est la couleur du bonheur en Chine. Un ou plusieurs murs rouges donneront a votre intérieur un côté profondément chinois et vous portera bonheur.

    Du mobilier chinois
    Il vous suffit de mettre un meuble chinois, une table basse et une table à manger ronde.

    Des objets chinois
    Enfin disposez un peu partout des objets chinois. Des statues de bouddhas ou de dragons sur les commodes et les étagères, un grand éventail sur un des murs et un lampion rouge au plafond.

    Vous voilà, à présent, au coeur de l’empire du milieu…

    Des murs rouges Chine

    En Chine le rouge est la couleur du bonheur. Le costume de l’empereur est rouge le plus souvent et lors des mariages on porte du rouge. Dans l’opéra de Pékin le rouge a aussi un sens positif qui symbolise la loyauté et le courage. Rien de mieux qu’un bon coup de peinture rouge sur au moins deux cloisons pour donner à votre salon un aspect chinois

  • Interview Shopping à Montpellier

    Bonjour Odile, est-ce que tu peux nous parler de ta boutique à Montpellier ?
    Je pense que ce qui fait tout le charme de notre boutique, c’est vraiment l’ambiance chaleureuse et conviviale qui y règne. Nous nous entendons très bien avec nos clientes, qui passent souvent dire bonjour, découvrir les collections et les nouveautés.

    Dans quel quartier de Montpellier se situe-t-elle ?
    La boutique est en plein cœur de la ville, juste à côté de la place de la Comédie. Elle donne sur une rue très passante, proche du marché et à deux pas d’une station de tram.
    C’est à la fois un quartier très commerçant et le centre historique de la ville.

    les adresses sur montpellier :


    Koeur - 22 rue Jacques Cœur, Montpellier
    référencement à montpellier - chemin de Moulares, Montpellier
    Halles Castellane - Place des Martyrs de la Résistance, Montpellier
    Café Joseph - 3 place Jean Jaurès, Montpellier
    Galerie de l’Ancien Courrier - 3 rue de l’Ancien Courrier, Montpellier
    Institut du Palais - 11 r Palais des Guilhem, Montpellier
    Jardin des Plantes - Boulevard Henri IV, Montpellier



    montpellier.JPGEt si je viens te rendre visite, quels endroits me conseilles-tu ?
    Le matin, je prends toujours mon petit café au Café Jean Moulin. Tous les commerçants s’y retrouvent, c’est le quart d’heure de convivialité et d’échange du matin.
    Pour une pause entre copines, tu peux aller dans le salon de thé Koeur. Ils y font des pâtisseries maison délicieuses. J’aime beaucoup l’ambiance joyeuse et fraiche. L’été, c’est toujours agréable de s’asseoir en terrasse à l’ombre du palmier. Je m’entends très bien avec la gérante, qui est d’ailleurs une de nos fidèles clientes.

    Je recommande le Café Joseph pour boire un verre. Tout Montpellier s’y retrouve en été et la musique est très sympa.

    Pour des courses de dernière minute, rien de mieux que les Halles Castellane. On y trouve tout ! C’est très facile d’accès, en plein centre ville (juste à côté de la préfecture). En plus, ce quartier ressemble vraiment à un petit village, où il est agréable de se promener.
    J’aime aussi aller visiter la Galerie de l’Ancien Courrier. Il y a souvent des expositions de peintres de la région à découvrir.
    Et pour prendre soin de soi, rendez-vous à l’Institut du Palais. Hélène t’accueillera avec son sourire et sa bonne humeur. Elle est adorable, toujours prête à nous dépanner quand on en a besoin.
    Enfin pour prendre l’air, je conseille le Jardin des Plantes. C’est un endroit calme et reposant, idéal pour profiter d’un bon bouquin.

  • Mon Manteau Rétro

    Noémie est toute nouvelle au sein de ce blog :  elle nous raconte son récent coup de cœur lors de sa dernière visite en boutique.

    manteau.JPG« J’avoue, en matière de vêtements, je suis ce qu’on appelle une cliente difficile ! Je ne fonctionne que par coup de foudre.

    Ma folie : les robes ! La dernière fois que je suis allée en boutique, j’avais donc plutôt l’intention de me laisser tenter par l’une d’elles… Mais en passant devant ce manteau, la responsable de la boutique m’a conseillée de l’essayer… et depuis je ne le quitte plus!

    Sa coupe rétro m’a tout de suite charmée, il me fait penser au manteau que portait ma mère dans les années 70. Un manteau très cintré, tendance baby doll. Sa coupe et sa couleur violet foncé donnent une allure très féminine.

    'Un style facile et naturel' ».

  • VANITY FAIR PORTRAITS - suite

    J’ai lu un article d’une journaliste de The Observer, Rachel Cooke, qui disait que tout ça, c’était avant que les publicitaires n’aient tout formaté avec leurs gros doigts, avant que les photographes nous offrent des fadaises à la seule gloire de leurs sujets ravis et avant que le goût du public pour les célébrités ne se tourne exclusivement vers les stars du cinéma, de la musique et de la télévision. Je suis d’accord avec elle.

    Mais je ne suis pas aussi sévère qu’elle concernant la deuxième partie de l’exposition. S’il est vrai que les portraits de la seconde période du magazine, à partir de 1983, sont totalement en phase avec le “star system”, Hollywood et compagnie, et avec des photographes comme Herb Ritts et David LaChapelle, mettent au goût du jour l’esthétique glam sur papier glacé, je suis toujours impressionnée par le travail de certains photographes, Annie Leibovitz mais aussi Helmut Newton, Steven Meisel, Dafydd Jones.

    portarit.JPG


    Il y a des portraits “faciles”, je le reconnais : je n’ai pas du tout aimé Demi Moore enceinte par Annie Leibovitz en 1991 (trop vu ?), Julian Moore par Michael Thompson en 2000 (too much !!! A-t-on besoin de piagger Ingres pour faire de la photo un art et honorer son sujet ?) ou encore Natalia Vodianova par Patrick Demarchelier (trop lisse).

  • VANITY FAIR PORTRAITS : TOUS LES ÂGES DE LA CÉLÉBRITÉ

    De passage à Londres pour le week-end, je ne pouvais rater l’exposition Vanity Fair Portraits: Photographs 1913-2008 de la National Portrait Gallery. J’ai hésité cependant, ayant des souvenirs pour le moins mitigés de la précédente exposition, Face of Fashion, que j’ai trouvée exagérément plate et sommaire – malgré quelques beaux clichés – compte tenu du prix (10 £ !).

    Mais je n’ai pas été déçue, non seulement par le nombre mais aussi la diversité des portraits, autant de clichés témoignant de l’évolution de la célébrité à travers le temps.
    Rappelons-le : le magazine Vanity Fair a eu deux vies. La première, de 1913 à 1936, et la seconde, de 1983 à nos jours.

    vanity.JPG

    J’ai été frappée par la première période et ses clichés en noir et blanc, proposant aux lecteurs de l’époque comme au visiteur d’aujourd’hui une galerie de portraits pour le moins riche. Non seulement des stars de cinéma (Bette Davis, Louise Brooks, Katharine Hepburn…) mais aussi tous les artistes et les génies de l’époque, hommes de science, photographes, peintres, écrivains, musiciens : Edward Steichen, Man Ray, Albert Einstein, Claude Monet, Virginia Woolf, Frida Kahlo, Jean Cocteau, Colette, Ernest Hemingway, Louis Armstrong
    C’était en effet le projet de départ de Condé Nast : un magazine témoin de la modernité de son époque, du Jazz Age à l’art d’Avant-garde.

  • Les jupes mode pour les voeux du nouvel an 2020

    Vous êtes en train d'établir votre liste d'invités pour les voeux du nouvel an qui arrive à grands pas. Et vous pensez à votre tenue de soirée. Petit panorama des jupes mode de la soirée du Réveillon...

    La jupe crayon

    Débarrassez-vous des a priori, elle n’a rien d’une jupe austère! Plus longue que la mini et plus mode que la jupe longue, sa coupe et sa taille haute sont ses deux atouts glamour.

    Quoi de neuf en 2020 ? L’idée, pour être branchée, est d’oublier le noir (trop business woman) et de porter cette jupe couleur pastel ou en denim (très cool).

    Comment la porter ? Autre tuyau fashion pour la soirée du Réveillon: optez pour la jupe crayon avec body (ou body chemise), un vêtement qui fait son retour dans les it-fringues. Et on s’amuse en finalisant son look à l’aide d’un maxicollier, des chaussures poudrées et une pochette sexy.

     

    Une jupe pour moi

    Mini en jean, imprimée folklo ou saharienne beige, la jupe s’adapte à tous les caractères... et à tous les budgets !


    Jupe évasée

     Plus ample que la jupe crayon, la jupe évasée nous laisse libre de tous mouvements et ondule en corolle sur nos hanches. Suivant qu’elle sort de jour ou de nuit, elle se fait décontractée ou sophistiquée.

     

    • Version jour: Débardeur en coton, Divided, 17 Sfr. 90. Jupe en cuir, H&M;, 129 Sfr. Cardigan en mohair, Sandro, 459 Sfr. Foulard en laine, Eple & Melk, 125 Sfr.