Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sur-le-nuage-de-lexou - Page 2

  • livre : les secrets des petits plats du monde

     

    C’est un livre de recettes pas comme les autres. C’est aussi un livre d’histoires de vies qui vient de paraître aux Editions G d’Encre. A Neuchâtel, vingt-quatre femmes migrantes, originaires de quatre continents, y dévoilent les secrets de leurs meilleurs plats, tout en évoquant également leurs vies et leurs terres natales. «Ces femmes que vous croisez dans la rue avec leurs foulards, leurs yeux bridés, leur peau d’ébène, crème ou caramel, leurs accents qui chantent, ce sont elles qui se racontent», explique l'auteure, à l’origine de cette grande aventure qui aura nécessité un an de travail.

    Le projet a germé au sein de l’association RECIF, où elle enseigne de façon bénévole. RECIF est une association de migrantes qui compte deux grands centres à Neuchâtel et à La Chaux-de-Fonds. Plus de 400 femmes de 80 nationalités différentes s’y rencontrent.

    En plus des cours de français qui sont organisés par l’association, divers ateliers et aussi une garderie pour les enfants ont été mis sur pied.

    Elle a conçu ce livre comme un carnet de voyage. Un livre qui nous apporte un autre regard sur la diversité culturelle de notre pays, en particulier du canton de Neuchâtel. RECIF a profité de ce projet pour mettre sur pied un cours de gestion de projets. Quatre des vingt-quatre femmes qui donnent leurs recettes ont donc suivi de bout en bout la création de l’ouvrage, se rendant chez le graphiste, l’éditeur ou encore se mettant en campagne pour trouver des fonds.

    Femmes de coeur et d'épices... - Livre de recettes et d'histoires

     

  • Délicieux, le coing!

    En version sucrée ou salée, c’est est un délice d’automne quelque peu négligé qui mérite d’être mieux connu et plus utilisé. Petite revue de ses vertus et quelques idées pour apprêter ce magnifique fruit piriforme qui égaie les vergers de son jaune lumineux.

     

    Origines

    Le cognassier fait partie des plus anciens arbres fruitiers sauvages. Le coing est cultivé depuis 6000 ans environ. Il est originaire d’Asie centrale et du sud-ouest. On le trouve dans de nombreux pays d’Europe, et aussi sur tous les continents.

    Riche en vitamine C et potassium

    Le coing contient 17 mg de vitamine C aux 100 g, des traces de vitamine A, B1, B2, niacine, B6, acide folique, acide pantothénique, biotine. Il est très riche en potassium (440 mg aux 100 g).

    Bon pour la santé

    La forte teneur en pectine du coing est connue pour ses fonctions protectrices du cœur et de l’intestin. Ses acides tanniques stimulent les parois intestinales. Les mucilages contenus dans les pépins sont un remède anti inflammatoire en cas de maux d’estomac, d’inflammation de la gorge, des voies urinaires et biliaires. Le coing aide également à désengorger les bronches. La tisane de coings, confectionnée en faisant bouillir des graines dans de l’eau fraîche, aide à lutter contre la nervosité, les troubles du sommeil et la mauvaise haleine.

    En médecine chinoise

    La médecine chinoise recommande les coings contre les rhumatismes, en cas de douleurs dans le bas du dos, les jambes et les genoux et également pour soulager les crampes des mollets et celles à l’estomac.

    A savoir aussi

    Les coings se consomment cuits et généralement épluchés. Ils sont récoltés en octobre et commercialisés jusqu’en décembre. Pour préparer des gelées, il est préférable de ne pas utiliser des fruits trop mûrs, la pectine étant trop dégradée, son effet gélifiant n’est pas optimal.

    Côté parfum

    L’arôme très particulier de ce fruit se développe en association avec du sucre ou des épices. Il dégage aussi toutes ses effluves dans l’eau-de-vie.

     

  • Choisir sa robe de mariée si vous êtes petite et ronde

    Choisissez une coupe sobre et fluide et oubliez froufrous et crinoline, elles ne sont pas faites pour vous, votre mot d'ordre doit être sim-pli-ci-té.

     A vous robes Empire et Trapèze. Matières vaporeuses et aériennes seront vos meilleures alliées (mousseline, plumes et gazar de soie). Si vos bras ne sont pas votre meilleur atout, cachez-les sous de longues manches ou manches 3/4.

    trapeze.JPG Optez également pour un manteau léger et transparent qui s'arrête à hauteur de mollet, et un décolleté en V, en coeur ou en carré.

     

    A ne pas faire : choisir une tenue avec des broderies ou des volants qui créent un volume supplémentaire, inutile dans votre cas.

     

    Pour aller plus loin

     Choisir LA robe du jour J n'est pas une mince affaire loin de là ! Je vous recommande la lecture ce guide truffé d'illustrations et de bonnes idées. Réaliste et pratique, il se révèle un outil efficace pour vous aidé. En 10 leçons classées par thèmes (robe, accessoires, tissus...), ce guide vous livre trucs et astuces, adresses et témoignages pour faire les bons choix. Bien choisir sa robe, Mariage futé, Eyrolles, 10€.

     

  • Choisir sa robe de mariée si vous êtes petite et mince

    Une robe courte voire très courte est toute indiquée, surtout de style trapèze, que vous porterez soit avec des ballerines pour un côté mariée sage, ou au contraire avec de vertigineux talons, façon femme fatale.

     

    Vous pouvez également, si vous souhaitez allonger votre silhouette, choisir une robe longue fourreau ou une jupe longue avec un bustier.

     

    Vous êtes très mince, jouez sur l'androgynie en optant pour un ensemble pantalon , une paire de stilettos et pourquoi pas un chapeau.

     

    A ne pas faire : une robe volumineuse qui vous tasserait ou une jupe à hauteur de mollet.

     

  • Choisir sa robe de mariée si vous êtes grande et ronde

    Vous avez des formes qu'il s'agit de mettre en valeur : misez tout d'abord sur les matières fluides qui allègeront votre silhouette.

     

    La robe Empire est faite pour vous car elle masque habilement les rondeurs grâce à sa forme ample et vaporeuse tout en gommant vos hanches, elle allongera votre silhouette.

     

    Vos hanches sont un peu fortes ? Privilégiez une robe à crinoline qui épousera votre buste mais s'évasera délicatement en bas.

     

    ronde.JPGSi vous jambes sont jolies, montrez-les et surtout jouez avec votre decolleté en choisissant un bustier corseté.

     

    Les petits ventres se cachent derrière un bustier en forme de pointe et les bras potelés s'allongent avec des manches trois-quarts.

     

    A ne pas faire : une robe moulante qui ne supporte aucun défaut. Oubliez également les jupes bouillonnées.

     

  • Choisir sa robe de mariée selon sa morphologie

     

    Choisir sa robe de mariée est une étape très importante pour laquelle le droit à l'erreur n'existe pas. Que vous soyez grande ou petite, mince ou ronde, l'important est de trouver la robe qui atténuera vos petits défauts et mettra en valeur vos atouts.

     

     

    Vous êtes grande et mince


    Le scénario rêvé par toutes les femmes, ressembler un tout petit peu à un top model, en bref vous culminez à plus d'1m75, tout vous est permis ou presque.


    robes.JPGSi vous êtes plutôt sportive, avec de jolies épaules, osez la robe fourreau longue, Empire ou bustier, en matière fluide, qui épousera votre corps et vos courbes parfaites.


    Coupez cependant votre silhouette en choisissant une robe travaillée ou à motifs dans sa partie basse.


    Vous pouvez également si vous le souhaitez dévoiler vos jolies gambettes en optant pour une robe courte devant et longue derrière, très tendance 2013.


    Vous êtes très fine ? Préférez dans ce cas, une robe avec un peu de volume, une jupe bouillonnée avec un bustier par exemple, que vous agrémenterez d'un boléro.


    A ne pas faire : une robe très volumineuse qui vous donnerait une allure imposante.

     

  • séance shopping chez Comptoir des Cotonniers

    Samedi dernierc'était sortie shopping à Cannes.

    C'est toujours un vrai plaisir que de me joindre à MA et à sa Maman pour faire les boutiques. Comme d'habitude nous n'avons pas pu nous empêcher de faire un petit passage chez Comptoir des Cotonniers. Une séance shopping sans passer par la case Comptoir, ce ne serait pas une vraie séance shopping !

    Pendant que MA essayait son top 3-en-1 et le jean large du Comptoir,



    Top et jean large Comptoir des Cotonniers 

    j'ai pour ma part essayé la jolie robe tartan du Comptoir, essayage ayant pour unique but de compléter ma wish-list de Noël... hihihihi (désolée pour l'étiquette).



    Robe et ceinture Comptoir des Cotonniers, sous-pul Bershka, jean Temps des Cerises et ballerines San Marina 

    J'ai été totalement séduite par cette robe et c'est par ce petit essayge qu'a commencé mon "Vis ma Vie de Poupée Barbie" ! Je m'explique : l'une des vendeuses du Comptoir a commencé par me faire essayer une ceinture sur la jolie robe, puis en voyant mon teint "naturel" (terme qu'elle a utilisé pour décrire mon teint très pâle), elle est allée chercher dans la réserve un joli petit paletot blanc. C'était juste pour s'amuser, la boutique était plutôt vide, peut-être la pluie battante dehors y était-elle pour quelque chose... La vendeuse avait envie de s'amuser, je me suis prêtée au jeu.

    Bref, vous pensiez que la gentille vendeuse allait s'arrêter là ? Que nenni ! En avant les célébres bottes motardes du Comptoir "Ce n'est pas votre pointure, mais essayez quand même ! Non non, laissez le jean comme ça, pas la peine de le rentrer dans les bottes". Et là, c'était parti, impossible de l'arrêter, en avant les gants longs en laine grise, l'écharpe assortie et enfin la final touch : le sac en toile grise imprimée étoiles.

    En peu de temps j'avais un total look Comptoir et la vendeuse était en admiration devant sa création !